20161204_120434Courez vite voir "Une Chambre en Inde" d'Ariane Mnouchkine et du Théâtre du Soleil!

Anne en moi avons eu la chance d'assister hier à la représentation de la nouvelle pièce "Une Chambre en Inde" d'Ariane Mnouchkine et du Théâtre du Soleil, et en sommes revenus émerveillés.

Si par malheur vous allez lu dans l'Obs du 1er décembre 2016 l'article nauséabond de la page 116 disant que ce nouveau spectacle est tout à fait raté, n'en croyez-rien, c'est la critique de Jacques Nerson qui est totalement ratée, comme le montrent les multiples rappels et les standing ovations du public à la fin du spectacle.

 

20161204_173311L'intrique est multiple et démarre avec la décision téléphonique de Lear, metteur en scène venu avec sa troupe d'acteurs en Inde après les attentats de 2015 pour monter une nouvelle pièce, de renoncer à son projet et de désigner pour prendre sa succession l'une des actrices de la troupe, en lui demandant de renoncer au projet initial et de chercher parmi plusieurs pistes, qui s'avèrent parfaitement inaudibles lors de l'appel téléphonique, sauf la dernière: "les femmes".

Dès lors, la nouvelle metteuse en scène, Cornélia, part avec les autres acteurs à la recherche du thème du spectacle à créer.

Problème, Cornélia s'estime incapable d'être à la hauteur, et cherche son sujet, appuyée par les propositions des acteurs de la troupe, mais aussi par les interventions d'Antonin Artaud, William Shakespeare et Anton Tchekhov.

 

20161204_173349L'unité de lieu est en apparence parfaite, puisque tout se déroule dans la même chambre à Pondichéry, mais en fait tout est bousculé avec l'irruption dans cette pièce de multiples lieux, l'Inde ancienne, les pays islamistes, l'Arabie Saoudite, l'Islande, Alep, l'Allemagne des nazis...

Du côté de l'unité de temps, tout se bouscule aussi, et va d'aujourd'hui jusqu'à la haute antiquité sanscrite avec les combats des Kaurava contre les Pandana.

 

Dans les thèmes de fond traités, la violence contre les femmes dans le monde et les pays musulmans, la violence tout court, le djihadisme, Daech, l'embrigadement des jeunes, le recours au rire pour se moquer des méchants, le processus de 20161204_174928création dans une troupe de comédiens, et le rôle, la place et l'utilité du théâtre dans la vie et dans le monde.

Beaucoup de moments magiques, comme ces scènes où les acteurs de Therukoothu - forme populaire de théâtre en Inde - jouent, chantent et dansent sur la scène, entourés de l'ensemble de la troupe et de la musique vivante des chanteurs et musiciens de l'Inde, ce qui rappelle bien des spectacles du Théâtre du Soleil.

 

20161204_114625Gageons que les spectacles d'Ariane Mnouchkine et du Théâtre du Soleil laisseront des traces plus durables dans l'histoire que cette critique déplacée de Jacques Nerson!