Voilà un programme bougrement alléchant - au sens propre du mot bougre (voir le dictionnaire SVP, sinon je risque la censure):

 

IssepAinsi, j'apprends aujourd'hui cette nouvelle mirifique bien propre à faire rêver: Marion Maréchal (toujours Le Pen?) crée à Lyon l'Institut des Sciences Sociales, Économiques et Politiques (Issep), pour "favoriser la naissance d'une nouvelle génération de décideurs... et transmettre aux étudiants les richesses du savoir-vivre et du savoir-être à la française".

Nous voila rassurés et emplis d'espoir vers l'aube où un soleil nouveau se lèvera dans un horizon radieux....

Suite à cette nouvelle enthousiasmante, trois amis très chers de longue date m'ont adressé les commentaires suivants, que je trouve particulièrement pertinents:

"Trop distrait, je n’avais pas fait attention au nom de l’école de Marionnette Le Pen : Issep.

 

J’imagine très bien quelque facétieux nocturne allant, sur la façade de l’établissement, remettre le p final à sa place normale, la première."

"Elle a laissé tomber le Pen pour Maréchal (nous voilà ?).

 

Sans doute parce que « Le Pen Issep » dit rapidement pourrait être mal interprété."

Marion Maréchal - Le Pen"Marion Maréchal - Le Pen a bien assimilé la méthode Macron: elle quitte (apparemment) la vie politique pour cette entreprise, mais c'est pour mieux y revenir dans quatre ans, car, à partir de son "institut", elle va créer un réseau, développer un état d'esprit, enrichir un carnet d'adresse sans passer par l'ENA, instiller petit-à-petit dans l'esprit des gens des raisonnements conformes à ses orientation. (Après tout, Onfray avec son université populacière ne fait pas autre chose) Cela devrait aboutir dans la création d'un "mouvement" (surtout pas un parti politique, c'est trop règlementé côté finances) où elle va essayer d'enrôler les partisans de Dupont-Aignan et de Philippe de Villiers (le Bayrou de l'extrême-droite), ce qui commence déjà, puisqu'un des enseignants est un proche de ce dernier, et aussi ringardiser les résidus du FN. Bref, avancer ses pions masquée, se présenter à la présidence et, les Français étant ce qu'ils sont, possiblement l'emporter(*). Car en plus, je pense que certaines forces financières du pays vont la soutenir. Si vous ne l'avez déjà lu, jetez donc un coup d’œil au premier chapitre de "l'ordre du jour" (le reste est sans grand intérêt et tient de la vitupération gratuite... et vaine)"

Et vaine... A-t-il voulu dire F Haine?