assiette macronienneNon mais, c'est bien vrai, ça, ils ne se rendent pas compte, ces fichus non-premiers de cordée... à 400 euros l'assiette, et avec 1200 assiettes, c'est qu'il en faut, des RSA et des aides sociales à supprimer pour favoriser l'émancipation...

Ah, les assiettes à pain, tellement indispensables pour le prestige international de la France, le savoir-vivre et le savoir-être dont seul notre beau pays peut être le héraut et le prophète... ah, non, je me trompe de crémerie, le savoir-vivre et le savoir-être, c'est Marion Maréchal (toujours Le Pen?) et son Issep de Lyon... ne mélangeons pas tout...

font chier