ElyséeEn ces temps d'inquiétude et de desespérance électorales, et avant tout possible geste fatal de votre part lors de la primaire de la droite du dimanche 20 Novembre 2016, je viens vous apporter - et plus spécialement à celles et ceux d'entre vous qui n'ont pas accès à Facebook où la nouvelle se répand à une allure prodigieuse - une lueur:

Je viens d'effectuer mon coming out politique au niveau national suite à la décision du prestigieux directeur de l'inestimable journal Le Gorafi de se porter candidat à la présidence de la république française en 2017.

En effet, j'ai aussitôt répondu à cette excellente initiative de M. Jean-François Buissière, survenue avant-hier, en postant le commentaire suivant: "J'espère qu'avec la contribution financière que j'ai donnée cette année pour le Gorafi je vais recevoir, en plus des crayons mâchouillés par les journalistes qu'on m'avait promis, un poste de Premier Ministre ou de Secrétaire de l'Elysée, ou toute chose équivalente... pas de poste de Secrétaire d'Etat SVP, ce serait trop mesquin et j'ai ma dignité!".

Me voici donc lancé dans cette grande aventure.

Ma réponse suscite déjà un grand intérêt, comme en témoignent les dix "like" que mon commentaire a reçus en une journée à peine.

Il est clair qu'un mouvement irrésistible, irrépressible, irrécusable et irrémédiable est à l’œuvre.

La porte du Rubicon s'est ouverte à deux battants sur un horizon glorieux où le jour pointera pour un avenir enchanteur où les miasmes méphitiques ne seront plus de mise.

Courons!

 

 

J'ai préféré "Courons!" à "En marche!" car cela m'a semblé être plus dynamique.

Pour fêter cela, je vais prendre sous peu un nectar auquel j'ai recours de façon épisodique.

Si vous voulez vous associer à moi, je vous recommande plutôt une rasade de Caol Ila, Lagavulin, Pineau des Charentes, vin de citron de La Font d'Orange, bière des Ardennes françaises ou belges, ou tisane de verveine citronnelle pour celles et ceux qui voudraient rester sobres et dignes face aux échéances importantes qui nous attendent.

There's some good in this world... and it's worth fighting for (The Lord of the Rings)